• CAMPAGNE CGT
    Pour la "Reconquête de la Sécurité sociale" ›››

    Dans le cadre de la campagne sur le « coût du capital » et dans la continuité de la réunion du Comité confédéral national (CCN) de mai dernier, la Commission exécutive confédérale lance une campagne de mobilisation pour la « Reconquête de la Sécurité sociale ». Vous trouverez dans le quatre pages ci-dessous une présentation du fonctionnement de la Sécurité sociale et l’exposé des exigences de la CGT, notamment financières, pour une Sécurité sociale plus (...)
    Voir tout le texte ›››
  • Journal des salariés des très petites entreprises de la région Auvergne
    Le numéro 2 de "L’artisan de vos droits" est en ligne ›››

    Le syndicat du commerce de la région Auvergne a décidé de lancer un journal régional du commerce en direction des salariés des TPE. En voici le deuxième numéro daté des mois de septembre-octobre 2014. Le syndicat : un outil au service de toutes et tous les salariés ! En France, le syndicalisme est une institution qui puise ses racines au plus profond des luttes ouvrières. Il est un élément majeur de l’exercice de la démocratie dans l’entreprise. (...)
    Voir tout le texte ›››
  • COMMUNIQUÉ DE PRESSE
    Préavis de grève au casino jeux Lucien Barrière, à Saint-Raphaël ›››

    Suite aux propositions indignes de la Direction aux négociations annuelles : • Aucune augmentation de salaire ; • 20 cts d’euro de plus sur le ticket restaurant ; • Une prime de 75 euros pour le 31 décembre. Les salariés, représentés par la CGT, appellent à la grève générale les samedis 13 et dimanche 14 septembre 2014. La CGT exige : • 5 % d’augmentation de salaire ; • Une garantie à 50 points mensuel ; • Le ticket restaurant à 8,70 euros ; • Une (...)
    Voir tout le texte ›››

  • ouvertures le dimanche, le gouvernement veut passer en force ›››

    Le Gouvernement s’apprêterait à passer en force pour ouvrir les commerces le dimanche. Ce serait par ordonnance que l’on imposerait aux travailleurs du Commerce le sacrifice de leur repos dominical. La démocratie serait confisquée en agissant de la sorte et en ne laissant pas de place aux débats ni à la négociation. Le Gouvernement Valls 2 poursuit dans sa logique de détricoter le code du travail pour satisfaire le Medef. Une simple consultation (...)
    Voir tout le texte ›››

  • Rentrée sociale, passons à l’offensive pour nos emplois, nos salaires et la défense du repos dominical ›››

    Austérité, Austérité, Austérité…. Malgré la crise politique majeure que cet entêtement vient d’entraîner en provoquant la démission du gouvernement VALS, la majorité présidentielle persiste et signe ! Des séries de mesures sans précédent contraires aux intérêts des salariés et de tous les Français Le CICE Le pacte de responsabilité Autant de cadeaux à un patronat toujours aussi avide d’exonérations de cotisations sociales et de cadeaux fiscaux, un patronat (...)
    Voir tout le texte ›››

  • 3 restaurants Mc DONALD’S en grève à Marseille ›››

    Les 200 salariés de l’Unité Economique et Sociale regroupant les 3 restaurants Mc Donald’s : Sainte Marthe, Porte d’Aix et Vitrolles, sont en grève depuis hier 18 août, par conséquent, ces 3 restaurants sont fermés. Les revendications portent sur la pérennité de leur emploi. Les salariés de cette U.E.S, tenue à 90 % par Mc Donald’s France et 10 % par un franchisé viennent d’apprendre le changement de leur direction, s’interrogent et s’inquiètent quant à la (...)
    Voir tout le texte ›››

  • Une salariée de ALDI en grève de la faim pour protester contre son licenciement abusif ›››

    Le 12 août dernier, Sandra 36 ans mère de deux enfants est licenciée pour des motifs complétement aberrants. Après 13 ans d’ancienneté dans l’entrepôt Aldi installé zone de la Houssoye à Bois Grenier (59), La Direction accuse Sandra de « pauses toilettes » à répétition, d’absences injustifiées et de tricherie sur le rendement. Devant une telle injustice, la salariée décide de mener une grève de la faim. Soutenue par ses camarades, elle a posé son fauteuil (...)
    Voir tout le texte ›››

  • Ouverture des commerces le Dimanche, Une obstination à contre-sens ›››

    Dans les annonces des axes de travail de la rentrée, François HOLLANDE prévoit un assortiment de mesures visant à favoriser les ouvertures des commerces le dimanche. Cette annonce va à contre sens de la création d’emploi. Alors que 8500 commerçants de PME et TPE ont déposé le bilan en 2013, et détruit des emplois, le Gouvernement s’obstine à vouloir faire ouvrir les commerces le dimanche. Les liquidations, redressements judiciaires dans le secteur du (...)
    Voir tout le texte ›››

  • Chez Compass, on revendique ! ›››

    Sur le site de l’Atelier industriel de l’aéronautique, à Lempdes (63), la restauration est actuellement gérée par le groupe Compass. Ces dernières années, plusieurs entreprises sous traitantes se succèdent sur le site et, à chacune de ces reprises, les salariés dégustent. Malgré le chantage à l’emploi, ils se décident donc à entrer dans l’action. Les débrayages se multiplient pendant plusieurs mois et finissent par produire les premiers résultats : embauche (...)
    Voir tout le texte ›››
  • COMMUNIQUÉ DE PRESSE
    Déclaration CGT Carrefour et FO FGTA contre la généralisation de l’ouverture des magasins le dimanche ›››

    Les politiques d’austérité imposées par le gouvernement et le Medef, en France comme dans d’autres pays européens, nous appellent à une riposte du « Tous Ensemble » (travailleurs, clients,…). À entendre le président du MEDEF qui, sans rougir, affirme : « Empêcher des enseignes d’ouvrir LE SOIR ou LES DIMANCHES, quand il existe une « demande » des salariés et des consommateurs, est emblématique de ce type de blocage qui a mis le pays dans l’état dans lequel (...)
    Voir tout le texte ›››

  • automatisation des entrepôts=danger pour l’emploi ›››

    Le 3 juillet, les représentants CGT nationaux de l’ensemble des groupes de la distribution alimentaire se sont réunis au siège de la fédération à Montreuil sur le sujet de l’introduction de projets d’automatisation des entrepôts. La décision de certains groupes d’investir dans des solutions d’automatisation de la logistique alimentaire est un phénomène nouveau d’une ampleur technique comparable à l’introduction des caisses automatiques. Au sein d‘une (...)
    Voir tout le texte ›››
  • COMMUNIQUÉ DE PRESSE
    L’accord sur le travail de nuit et son avenant chez Monoprix définitivement inapplicables ›››

    Monoprix a été une fois de plus désavoué par la justice. La Fédération CGT du Commerce et des Services se félicite de la décision de la Cour de Cassation (Chambre Sociale) de rejeter le pourvoi de Monoprix contre l’arrêt de la Cour d’appel de Versailles du 2 avril 2013 concernant la validité de l’opposition de la CGT à l’accord sur le travail de nuit de 2006 et son avenant de 2009 (cf. Cour de Cassation, Arrêt n° 1485 FS-P+B, audience du 8 juillet 2014). (...)
    Voir tout le texte ›››
  • COMMUNIQUÉ DE PRESSE
    La CGT Carrefour dénonce un accord de partage de miettes ›››

    La CGT du groupe Carrefour entend faire connaître son appréciation sur les résultats de la négociation relative au renouvèlement de l’accord de 2011, accord dit de « partage des profits ». En effet, selon la nouvelle convention, les salariés auront le choix d’accepter : 40 euros brut versés en numéraire sur leur bulletin de paie ou 100 euros net (soit 108,53 euros bruts) sous forme de bon d’achat à valoir dans les hypermarchés Carrefour et les (...)
    Voir tout le texte ›››

  • Magasins LA HALLE : l‘intersyndicale doute de la stratégie de l’entreprise ›››

    Communiqué de l’intersyndicale CGT-CGC-CFTC-FO Malgré les annonces de la direction qui se veut rassurante, l’intersyndicale CGT, CGC, CFTC et FO des magasins LA HALLE émet de sérieuses réserves sur la stratégie mise en œuvre par son PDG. Une inquiétude légitime quand on sait que 4500 emplois pourraient être supprimés si la direction ne trouve pas de nouveaux actionnaires capables de financer une vaste campagne de relifting des magasins. Les (...)
    Voir tout le texte ›››
  • Première analyse de la CGT
    Conférence sociale : une feuille de route écrite à l’avance ›››

    Dès hier, le Président de la République avait tracé la feuille de route de sortie de la conférence sociale, le Premier ministre décline ces orientations sans grande originalité. A la sortie de la conférence sociale, il annonce clairement qu’au nom de l’emploi et de la croissance, il faut ouvrir une nouvelle page en affirmant que la nation va réaliser un effort sans précédent au bénéfice des entreprises. Ces annonces sont loin d’être à la hauteur des (...)
    Voir tout le texte ›››
  • COMMUNIQUÉ DE PRESSE
    Auto Distribution n’a aucune raison de supprimer nos emplois ›››

    La CGT du groupe AutoDistribution (négoce de pièces détachées pour véhicules légers et réparation de véhicules poids lourds) s’inquiète du projet de restructuration visant l’entité poids lourds d’une filiale du groupe : AutoDistribution bassin parisien Nord (AD BPN). D’après les informations dont elle dispose, la CGT fait savoir que les suppressions d’emplois qui pourraient être annoncées le 30 juillet prochain, au cours d’une réunion du comité (...)
    Voir tout le texte ›››

  • Chez Monoprix, un accord pour travailler jusqu’au bout de la nuit ? ›››

    Une opportunité pour les salariés de Monoprix. Les salariés de votre Monoprix sont appelés à voter en se prononçant « pour » ou « contre » un accord concernant le travail de nuit. Oui nous avons bien dit "accord sur le travail de nuit" car ce n’est pas un accord pour fermer le magasin à 22 heures mais bien un accord sur le travail de nuit. Dans plusieurs magasins la direction de Monoprix, accompagnée par le syndicat CFDT, mettent en place des accords (...)
    Voir tout le texte ›››

  • Découvrez le nouveau journal pour les salariés des TPE, en Auvergne et au-delà ›››

    Le syndicat du commerce de la région Auvergne a décidé de lancer un journal régional du commerce en direction des salariés des TPE. En voici le permier numéro daté du mois de juillet 2014. Près de 3 millions de salariés travaillent dans l’artisanat et dans ses secteurs : alimentation (boulangerie, boucherie…), bâtiment (électricité, menuiserie, plomberie…), production (couture, ébénisterie, maroquinerie…) et services (coiffure, taxi, esthétique…). Les (...)
    Voir tout le texte ›››

  • 26 juin 2014 : se rassembler pour gagner ›››

    ACTIONS REVENDICATIVES DANS LES ENTREPRISES ET DES MANIFESTATIONS DANS LES TERRITOIRES. SEMAINE DE DEPLOIEMENT DU 23 AU 27 JUIN 2014 La CGT organisera un temps fort de mobilisation interprofessionnelle le 26 juin 2014 avec des initiatives revendicatives dans les entreprises et des manifestations dans les territoires avec grève et des manifestations le plus unitaire possible. D’un côté, les grands groupes font leur marché à coup de milliards en (...)
    Voir tout le texte ›››

  • Victoire sans appel pour les salariés de BUFFALO GRILL ›››

    Après 2 journées de grève qui ont mobilisées des centaines de salariés les 25 et 31 mai derniers, les salariés de l’enseigne BUFFALO GRILL viennent d’obtenir une belle victoire. Dans un communiqué du 19 juin adressé à l’ensemble du personnel, Mathieu QUERE, le directeur général de la société, a annoncé le retrait total du projet de modulation du temps de travail à l’origine du conflit. Le message des salariés a donc été entendu et, au-delà de l’enseigne, (...)
    Voir tout le texte ›››

COMMUNIQUÉ DES FÉDÉRATIONS CGT COMMERCE ET SERVICES ET BANQUES/ASSURANCES

Cofinoga : stratégie de casse sociale de BNP Paribas et des Galeries Lafayette

mardi 31 janvier 2012

L’annonce massive de suppressions d’emploi au sein de l’entreprise COFINOGA ne peut que susciter réprobation, indignation et condamnation.
Cette société spécialisée dans le crédit à la consommation, propriété des groupes BNP Paribas et Galeries Lafayette, est délibérément sacrifiée par ses deux actionnaires.
La première conséquence concerne l’emploi avec la suppression de 433 postes dont 368 sur le seul site de Mérignac (33).

La crise, les évolutions réglementaires du « crédit revolving » sont les raisons avancées pour tenter de justifier cette casse sociale. Mais de qui se moque-t-on ? Quatre administrateurs sur sept sont des dirigeants de BNP Paribas et n’auraient rien vu venir ? Nous refusons de croire à une simple erreur de stratégie.

La baisse du crédit à la consommation était prévisible. C’est une réalité depuis 2008/2009. L’augmentation du chômage, le développement de la précarité, les politiques d’austérité imposées aux salariés, actifs, retraités et chômeurs induisent baisse du pouvoir d’achat, inquiétudes sur l’avenir et conduisent naturellement les consommateurs à restreindre leur demande de crédit. Il ne faut pas être devin pour prévoir cette évolution.

De même, la modification du cadre réglementaire du crédit à la consommation n’est pas survenue du jour au lendemain. Depuis de nombreuses années, les organisations de consommateurs, les organisations syndicales souhaitaient une modification de cette activité avec des garanties pour les consommateurs. À l’issue de très longs mois, d’années de débat, des évolutions ont été inscrites dans la loi. Tout cela était prévisible, annoncé. Donc rien ne justifie que les salariés de Cofinoga fassent les frais de ces aveuglements. À moins qu’il ne s’agisse tout simplement d’autre chose, à savoir une stratégie délibérée des deux actionnaires.

Les deux Fédérations CGT Banques/Assurances et Commerce, Distribution et Services ne sauraient avaliser ce plan social que Cofinoga tente d’imposer.
Ces quelques reclassements annoncés (40 au sein de BNP Paribas et 50 dans le groupe Galeries Lafayette) ne peuvent cacher que 330 autres vont se retrouver sans perspective, sans emploi. Inadmissible. Nous estimons que d’autres solutions sont à envisager.

Le métier essentiel de Cofinoga est de faire du crédit, ce qui est le métier de base des banques.
La CGT propose que l’on s’oriente vers une reprise des activités Cofinoga au sein de BNP Paribas et en lien avec celles de BNP Personal Finance (ex Cetelem).
Cela pourrait se faire en garantissant le niveau d’emploi actuel sur l’ensemble des sites et tout particulièrement à Mérignac.
La situation financière des deux groupes BNP Paribas (7,8 milliards de bénéfice en 2010) et des Galeries Lafayette permet que tout soit mis en œuvre pour empêcher cette casse sociale.

Les deux Fédérations CGT estiment une nouvelle fois que les salariés de Cofinoga n’ont pas à payer pour les erreurs et les exigences de rentabilité immédiate des deux actionnaires. Elles sont aux côtés des salariés, de la CGT Cofinoga, pour s’opposer à ce plan dit social.
Elles appellent les salariés à la résistance, dans l’unité la plus large.

Montreuil, le 30 janvier 2012