Sûreté aéroportuaire : appel national à la mobilisation

jeudi 8 décembre 2011

La fédération Cgt du commerce, de la distribution et des services a déposé un préavis de grève couvrant l’ensemble des salariés des entreprises de prévention sécurité relevant de l’annexe 8 Aéroportuaire sur tout le territoire français, à compter du vendredi 16 décembre 2011, à minuit, pour une durée illimitée conformément aux dispositions de l’article L.2511-1 et suivant du code du travail régissant l’exercice du droit de grève.

Rappel juridique :
Les entreprises du secteur public (c. trav. art. L. 2512-1 à L. 2512-5 ; cass. soc. 11 janvier 2007, n° 05-40663, BC V n° 2) et les régies ou entreprises chargées d’une mission de service public de transport terrestre de personnes à vocation non touristique (loi 2007-1224 du 21 août 2007, JO du 22 ; décret 2008-82 du 24 janvier 2008, JO du 26) relèvent de règles spécifiques en matière de préavis. Le délai de préavis franc est de cinq jours dans les entreprises chargées d’une mission de service public.

Compte tenu des articles ci-dessus, nous respectons le délai de prévenance et laissons donc aux directions des entreprises de l’aéroportuaire l’opportunité de trouver des solutions et plans d’actions pour répondre favorablement aux revendications des salariés et de la Cgt.

En effet, au regard de la dégradation des conditions de vie et de travail, des pressions que subissent au quotidien les salariés, de la non prise en compte de négociations salariales, des risques sur la santé des personnels, nous demandons l’ouverture immédiate de négociations dans la branche et les entreprises concernées par notre préavis.

À défaut d’entendre les revendications légitimes des salariés et de leur organisation syndicale, la grève sera poursuivie selon la décision des salariés.

Les revendications des salariés portent sur :
- Des augmentations de salaires,
- La mise en conformité des coefficients,
- La revalorisation ou la mise en place de primes transports,
- Le passage de salariés à temps partiel à temps complet pour ceux qui le souhaitent,
- La reprise du personnel à 100% lors de transfert de marché,
- Augmentation des primes paniers,
- Le respect de la vie personnelle et familiale dans la mise en œuvre de plannings harmonisés,
- Pour palier au problème de sous-effectif, l’embauche de personnels supplémentaires,
- La prise en compte des revendications des salariés et de la Cgt dans chacune des entreprises concernées par ce préavis,
- Une prime de 13ème mois.

Thierry Ménard
Secrétaire fédéral