Leclerc : non à la répression syndicale !

ACCUEIL / Actualités / Lutte / Leclerc : non à la répression syndicale !

Leclerc : non à la répression syndicale !


Rassemblement le 16 février 2018 à 9h30, devant le Leclerc de La Ferté-sous-Jouarre (15 avenue de Rebais, 77260 La Ferté-sous-Jouarre).

Pierre Doré, 38 ans, est un salarié élu CGT au magasin E. Leclerc de la Ferté-sous-Jouarre.

Embauché en 2011, Pierre avait été licencié en 2014 suite à son imminence de candidature CGT, licencié en violation du statut protecteur et au mépris des injonctions de l’Inspection du Travail.
Son licenciement a été aussitôt annulé par le Conseil de Prud'hommes, décision confirmée en Cour d’appel et assortie de dommages-intérêts pour la CGT.
Pierre avait alors choisi la réintégration et milite depuis activement pour la défense du droit du travail et des salariés en tant qu'élu DP CE, et maintenant également en tant que Conseiller du salarié de Seine-et-Marne.

En 2016, Pierre était à nouveau menacé de licenciement, procédure que la Direction du magasin avait rapidement abandonnée.
Fin 2016, les représentants CGT ont émis un droit d’alerte commun, pour dénoncer les menaces et les fausses accusations portées à leur encontre.

En 2017, face à cette situation, Pierre était contraint d’exercer son droit de retrait.

En décembre, un dossier de discrimination syndicale concernant le délégué syndical CGT a également été plaidé devant le Conseil de Prud’hommes de Meaux.

En 2018, la Direction du magasin vient à nouveau d’engager une procédure de licenciement à l’encontre de Pierre Doré, avec mise à pied à titre conservatoire, en plein contexte des Négociations Annuelles Obligatoires 2018, et alors qu’à peine quelques jours plus tôt, il a écrit à son employeur pour dénoncer sa situation de harcèlement moral en le mettant en demeure d’y remédier.

C’est ainsi la 4ème procédure engagée en 4 ans et Pierre en est à son 5ème entretien…

Pour la CGT, il s’agit bien d’une volonté de la direction du Leclerc de mettre à mal la CGT en mettant en place une véritable chasse aux sorcières espérant ainsi décourager nos militants.

La Fédération CGT Commerce et Services soutient Pierre et tout l’équipe CGT en place et demande à tous les salariés et militants de se joindre au rassemblement du vendredi 16 février.

CP Leclerc rassemblement 16 février.pdf

Contact : Brigitte Couderc

Top