22 et 23 décembre 2017 : 11 « points chauds » en riposte aux attaques de la Direction !

ACCUEIL / Actualités / Luttes / 22 et 23 décembre 2017 : 11 « points chauds » en riposte aux attaques de la Direction !

22 et 23 décembre 2017 : 11 « points chauds » en riposte aux attaques de la Direction !


Le Collectif CGT Groupe Carrefour organise des rassemblements devant 11 « points chauds » répartis sur plusieurs régions de France.

Pour dénoncer le manque d’effectif actuel et la détérioration des conditions de travail dans toutes les enseignes du Groupe Carrefour, les passages en franchise ou en location gérance, les restructurations et les suppressions de milliers d'emploi du « Plan Bompard ».

Cette mobilisation fait écho à un mouvement national du « collectif CGT Groupe Carrefour » regroupant toutes les enseignes du groupe (Hypermarchés Carrefour, Carrefour Market, Entrepôts, Carrefour City, Carrefour Contact, Carrefour Banque, Super Azur…).

La première étape de la mobilisation des salarié.e.s à l’appel de la CGT Groupe était le rassemblement du 7 décembre devant le siège de Carrefour à Massy (91) qui fut un énorme succès et a rassemblé plus de 300 manifestants, représentant toutes les enseignes.

A la suite, une conférence de presse a été organisée le 15 décembre à la Fédération CGT Commerce et Services, au cours de laquelle nous avons annoncé l’organisation de plusieurs « points chauds » pour les fêtes de Noël.

Ces actions ont pour objet de dénoncer les manques d’effectif actuels et le plan « Bompard » dont l’annonce prévue en novembre, a été repoussée au 23 janvier 2018.

Le but de la direction est de se gaver comme des oies pendant les fêtes de fin d’année et les soldes, pour ensuite tondre les salarié.e.s comme des moutons.

Ces « points chauds », répartis sur plusieurs régions devant des Hypers Carrefour ou des Carrefour Market, sont destinés à maintenir la pression sur la direction en dénonçant les dégâts du « plan Bompard » auprès des salarié.e.s, des client.e.s et de l’opinion.

Mais aussi les passages à la franchise ou en location gérance, les bas salaires, la souffrance au travail liée au manque d’effectif et le manque de considération et d’attention pour la clientèle qui n’est malheureusement plus la priorité du Groupe, qui pense davantage aux actionnaires.

La CGT se doit d’organiser les actions nécessaires à la mobilisation des salarié.e.s pour contrecarrer le « plan Bompard » destiné à faire du Groupe Carrefour une simple et vulgaire holding financière immobilière gérant désormais ici et là des mètres carrés plus ou moins rentables.

Liste des « points chauds » :
22 décembre : Market Courbevoie (92) ; Carrefour Port-de-Bouc (13) ; Carrefour Lomme (59) ; Carrefour Montluçon (03) ; Carrefour Givors (69).
23 décembre : Market Paris Maubeuge (75) ; Market Marolles-en-Hurepoix (91) ; Market Froges (38) ; Market Nice Gorbella (06) ; Market Betton (35) ; Carrefour Rennes Alma (35).

CP 22 23 décembre Carrefour.pdf

Top