L'artisan de vos droits n°9 : Macron président des très riches

ACCUEIL / Actualités / Informations / L'artisan de vos droits n°9 : Macron président des très riches

L'artisan de vos droits n°9 : Macron président des très riches


A pas cadencés, sans pause ni temps mort, Macron poursuit la mise en œuvre de son programme électoral. Toutes nos conquêtes sociales sont dans le viseur et déjà, pour certaines d’entre elles, l’emploi du passé simple est de rigueur.

Pourtant la popularité du locataire de l’Élysée s’effondre, et les citoyens considèrent Emmanuel Macron comme le président des riches. Se disant droit dans ses bottes il reste sourd à la colère qui monte. Il n’entend pas, ou feint de ne pas entendre la colère des salariés, ceux des cheminots ou des électriciens, des services publics, et bien d’autres encore qui expriment leur mécontentement à la politique qui est menée.

Dans toutes les entreprises, y compris celles de l’artisanat, les TPE, les dispositions issues des ordonnances de septembre 2017 imposent de nouvelles règles aux travailleurs. Dans les entreprises de moins de 20 salariés, déjà dépourvues de représentants du personnels pour nombre d’entre elles, la négociation d’un accord se réduira en réalité à une proposition de l’employeur soumis à un référendum. Le texte patronal devra recueillir deux tiers des suffrages exprimés pour être validé.

Cette méthode extrêmement efficace permet la suppression d’élément de salaire (13ème mois, ancienneté, primes diverses..) même si ces avantages découlent de la convention collective. Il en est de même pour tous les thèmes ouverts à la négociation par le code du travail (temps de travail, durée du travail, rémunération des heures supplémentaires, congés divers, chômage des jours fériés …).

D’autres sujets de préoccupation arrivent : sont remis à plat la formation professionnelle, l’assurance chômage, les retraites et le financement de la sécurité sociale… Toutes ses garanties collectives qui nous permettent de progresser et qui nous protègent des risques de l’activité professionnelle. Faudra t-il souscrire des assurances privées pour se couvrir des périodes de chômage, de maladie ou pour simplement avoir une pension digne à la retraite.

Si nous n’y prenons pas garde, la société qui se construit aujourd’hui sera celle de tous les individualismes. Chacun pour soi, les plus féroces contre les plus faibles, les plus malins contre les plus naïfs, toutes les solidarités qui font la force d’une société moderne explosant les unes après les autres.

Mais jamais les choses en la matière ne sont écrites par avance. Elles dépendent de la capacité des travailleurs dans leur prise de conscience, à s’organiser et à résister. L’avenir dépend de nous, il nous appartient à condition de s’en saisir. C’est à cela que s’attelle quotidiennement la CGT, avec vous et tous ensemble nous pouvons construire un autre monde !

Consulter le document : L'artisan de vos droits n°9

Top