La CGT ne négociera aucune suppression d’emploi !

ACCUEIL / Actualités / Informations / La CGT ne négociera aucune suppression d’emploi !

La CGT ne négociera aucune suppression d’emploi !


Le 23 janvier 2018, Alexandre Bompard, PDG du Groupe Carrefour, annonçait un vaste plan de restructuration, « Carrefour 2022 », qui dévoilait la cession ou la fermeture de 273 magasins Carrefour Contact et Contact Marché, le passage de 79 magasins en location gérance, soit au total 2262 salariés impactés rien que pour Carrefour Proximité France.

Le 12 février 2018, la direction a dévoilé aux membres du CCE (Comité Central d’Entreprise) les principales mesures du PSE (Plan de Sauvegarde de l’Emploi) dont bénéficieraient les salariés.

Etant opposée à toutes suppressions d’emplois, la CGT dénonce ce plan destiné à se séparer le plus rapidement possible de milliers de salariés de Carrefour Contact et Contact Marché.

Le 22 février 2018 commencent des simulacres de « négociations » sur la base d’un « accord majoritaire relatif à l’accompagnement social du projet de réorganisation de l’activité de la société Carrefour Proximité France » proposé unilatéralement par la direction.

Tout est ficelé d’avance et le but de la direction est de procéder très vite aux suppressions d’emplois. D’autres organisations syndicales annoncent déjà être d’accord pour négocier des départs.

La CGT, fidèle à ses valeurs, annonce qu’elle ne négociera aucun accord traitant d’éventuels départs, cessions ou licenciements de salariés. Nous assisterons aux réunions uniquement pour informer les salariés et dénoncer la mascarade qui commence à s’organiser.

Ce jeudi 22 février, de 8h à 12h, et la semaine du 26 février au 3 mars, la CGT appelle les salariés de tous les magasins de Carrefour Contact et Contact Marché de France à des mouvements de grève.

Pour la CGT : « Aucune fermeture ou cession de magasin et aucune suppression d’emploi ! ».

La CGT rappelle que Carrefour a engrangé un bénéfice de milliards d’euros et qu’en 5 ans elle a bénéficié de deux milliards d’euros d’exonérations de cotisations salariales et reversé 2 milliards d’euros de dividendes aux actionnaires.

Il est intolérable que, pour continuer à engraisser les actionnaires, Carrefour licencie des milliers de femmes et d’hommes qui vont se retrouver en grande difficulté.

CP Carrefour Proximité suppressions d'emplois.pdf

Contact : Fatiha Chalal

Top