La CGT Cora contre la fermeture des SAV

ACCUEIL / actualité / Informations / La CGT Cora contre la fermeture des SAV

La CGT Cora contre la fermeture des SAV


Le processus de disparition des SAV à Cora a commencé en 2013 par Bruay, où une bonne dizaine de salarié.e.s avait été reclassé.e.s à Cora Lens 2. D’autres SAV ont suivi sur toute la France. Le coup de grâce est donné fin 2017 : Cora se débarrasse entièrement de ses SAV restants.

Après plusieurs années de licenciements discrets et de reclassement non pérennes, le plan de restructuration annoncé par la direction arrive à son terme. Il vise à une réduction des coûts pour l’entreprise et entraîne la disparition du métier de technicien.ne.

543 salarié.e.s sont impactés par ce projet. 198 technicien.ne.s, dont certain.e.s avec plus de 35 ans d'ancienneté. Pour eux, la sentence est lourde. D’autant plus que les reclassements proposés dans des conditions contestables pour la CGT ne correspondent pas à leur qualification !

La CGT s’inquiète des propositions de reclassement car le passage de technicien.ne d’électroménager à employé.e au Drive Pro est extrêmement difficile humainement. De plus plusieurs questions se posent :
• Comment l’entreprise a-t-elle utilisé le CICE qui lui est versé depuis des années ?
• L’entreprise Cora aurait-elle, sous couvert de baisse du volume d’activité, préparé minutieusement sa restructuration interne ?
• Si elle allait si mal, comment aurait-elle pu octroyer 100 millions d’euros aux actionnaires en 2016 ?

La CGT dénonce le fait que des salarié.e.s, par la seule volonté de la direction, se retrouvent dans une situation très précaire. De plus, l’argent public a visiblement été utilisé pour servir l’actionnariat plutôt que les salarié.e.s.

La Fédération CGT Commerce et Services restera très attentive au déroulé de cette procédure, avec la CGT Cora, qui est au quotidien auprès des salarié.e.s pour défendre leurs intérêts et l’emploi dans l’entreprise.

CP Cora.pdf

Contact : Brigitte Couderc

Top