7 et 20 décembre 2017 : journées de lutte !

ACCUEIL / actualité / Dossiers thématiques / 7 et 20 décembre 2017 : journées de lutte !

7 et 20 décembre 2017 : journées de lutte !


Les attaques du gouvernement et du patronat ne cessent de prendre de l’ampleur, particulièrement dans nos secteur du commerce, de la distribution et des services. Pour les contrer, il nous faut lutter, encore et toujours !

Journée du 7 décembre 2017

Étant donnée l’ampleur du projet de destruction des emplois, les salariés CGT de Carrefour ont tout de suite senti la nécessité de se réunir afin de défendre leurs emplois et de présenter leurs revendications.

Le 7 décembre, arrivés dès 8h du matin devant le siège de la très grande enseigne Carrefour, les camarades de la CGT ont répondu massivement présents.

Venus des six coins de l’hexagone, du Nord au Sud, du Nord-Est au Nord-Ouest, du Sud-Est au Sud-Ouest, et particulièrement de l’Ile-de-France, la Fédération CGT Commerce et Services n’a pas manqué cette journée.

Certains camarades d’autres Fédérations sont aussi venus apporter leur soutien.

Malgré la présence des forces de l’ordre et de nombreux agents de sécurité, les camarades ont bien manifesté leur opposition au projet de restructuration des magasins Carrefour.

La mobilisation était exceptionnelle, avec la présence de nombreux medias, malgré un froid terrible. Du café et des collations ont été distribués à tous les participants à cette mobilisation.

Les chants, les cris, les slogans, les sifflets étaient au rendez-vous.

Parmi ces slogans, on peut noter « BOMPARD, SI TU SAVAIS TOUT LE MAL QUE TU FAIS À TES SALARIÉS ! », ou encore « BOMPARD, TON PROJET ON N’EN VEUT PAS ! »...

L’arrivée du secrétaire général de la Fédération CGT Commerce et Services, Amar Lagha, avec sa prise de parole, a multiplié les chants démontrant l’opposition totale au projet de Carrefour.

Aux alentours de 11h, une délégation de cinq camarades a été reçue par le Directeur des affaires sociales. Après plusieurs heures de discussion, le débriefing des camarades reçus fait un état de la part de la direction Carrefour que la CGT a été entendue et que les informations seront remontées au plus haut niveau, en vue de trouver des solutions.

Néanmoins, les camarades de la CGT se montrent très méfiants à l’égard des déclarations de la direction, tant leur sincérité laisse à désirer. Il a été souligné que le but de la direction pouvait être le gain de temps, en laissant passer les fêtes.

Les camarades sont plus que jamais mobilisés pour continuer la lutte, jusqu’à l’abandon de ce projet qui n’est pour nous rien de plus que la disparition de milliers de postes.

La fin de cette mobilisation a été marquée par le lancement des actions dans les magasins Carrefour de toutes les régions, jusqu’à nouvel ordre.

Journée du 20 décembre 2017

Très mobilisée depuis les reformes de la Loi Travail, la CGT, et notamment la Fédération CGT Commerce et Services, est continuellement dans la lutte.

Cette lutte monte d’un cran avec l’arrivée des ordonnances Macron, qui ne cessent de bafouer les droits des travailleurs, de supprimer la protection sociale des salariés, d’intensifier la précarisation des métiers, de favoriser la disparition de certains métiers, et d’augmenter les charges de travail.

La Fédération CGT Commerce et Services, ainsi que tous les camarades qui la composent, n’ont pas ménagé leurs efforts pour décortiquer ces ordonnances qui s’inscrivent dans le flou artistique le plus total.

C’est ainsi que des journées d’étude sont été organisées à plusieurs reprises dans le but de permettre à chaque camarades de mieux comprendre les contenus d’une part, et de mieux expliquer les dangers aux salariés dans les entreprises d’autre part.

Tous les camarades qui ont participé à ces journées ont pris conscience qu’il est inacceptable et incompréhensible de rester sans action.

Réunis le 29 novembre 2017, il a été approuvé à l’unanimité des camarades de mettre en place une action à la hauteur des attaques orchestrées par le gouvernement actuel.

Cette action, décidée pour le 20 décembre 2017, constitue un élément de taille qui permet à la CGT de dire non aux reformes et aux ordonnances mises en place uniquement pour le patronat par le gouvernement.

Les camarades de Carrefour, de Casino, de la restauration rapide, de la sécurité, du commerce de gros, etc. sont tous en phase avec les modalités de cette action du 20 décembre et se donnent rendez-vous au centre de Paris, place de l’Opéra.

Les moyens pour faciliter les camarades sont mis à dispositions pour chaque région. Les secrétaires fédéraux, les délégués syndicaux centraux, les délégués, les référents des unions départementales sont tous déterminés pour faire de cette journée d’action une réussite.

Contact : El Hadji Niang

Top