8 mars : journée internationale de lutte pour le droit des femmes

ACCUEIL / actualité / Dossiers thématiques / 8 mars : journée internationale de lutte pour le droit des femmes

8 mars : journée internationale de lutte pour le droit des femmes


Le meeting de la Fédération CGT Commerce et Services à l’occasion du 8 mars est une véritable réussite, avec près de 800 camarades présents. Retour sur Les principaux témoignages de cette journée.

L’initiative de la journée du 8 mars revient à la Conférence internationale des femmes qui se tint à Copenhague en septembre 1910, parallèlement au 8ème Congrès de l’internationale socialiste.

Sur proposition de la militante socialiste allemande Clara Zetkin, la conférence décide d’organiser chaque année « une journée universelle, féminine, de lutte pour les droits de la femme et pour la paix ».

La décision de la conférence de Copenhague entre dès l’année suivante en application aux Etats-Unis, en Allemagne, en Suisse, en Autriche et au Danemark. en 1912, elle gagne la France et la Russie. A Paris en 1948, ce sont plus de cent mille femmes qui défilent dans les rues.

Les femmes se battent pour leurs droits depuis des décennies pour faire progresser leur place dans la société. Le chemin parcouru pour arracher des droits dont nous bénéficions aujourd’hui a été parsemé de combats auxquels ont participé des femmes célèbres ou anonymes.

L’histoire le montre, les grandes avancées pour les femmes ont été obtenues par les luttes et, avec les hommes, elles ont permis l’émancipation de toutes et de tous.

Nous sommes dans une période de régression sociale dont les premières victimes sont les femmes. Les débats électoraux montrent un contraste frappant entre les propositions des prétendants aux fonctions présidentielles et les préoccupations des salarié-e-s.

Les idées réactionnaires, racistes, xénophobes sont malheureusement devenues récurrentes ces dernières années. Elles sont une vraie menace pour les droits des femmes et pour les libertés de tous. Face à chaque coup porté, il y a eu des ripostes et les femmes, de plus en plus actives et déterminées, ont largement contribué aux mobilisations de la CGT.

C’est pour cette raison que la fédération avait, dans sa résolution n°1 du Congrès de vichy en 2014, mis l’accent sur l’égalité femmes/hommes au travail et dans la vie. depuis, plusieurs matériels ont été édités et, dans cette même dynamique, une journée-débats en 2016 avait réuni 300 camarades à Montreuil.

Cette année, ce sont près de 800 camarades qui ont participé au meeting du 8 mars à l’espace Charenton à Paris avec « la lutte contre les discriminations faites aux femmes » comme point central des discutions, débats et témoignages.

Cette belle initiative a permis de lancer une campagne fédérale avec des affiches et un argumentaire pour aider les camarades à convaincre et poursuivre la lutte dans leur entreprise. La fédération met un dispositif de suivi en incluant la sollicitation d’un avocat dédié à cette cause.

Pour en savoir plus, lisez le supplément Échanges

Contact : Brigitte Couderc, secrétaire fédérale

Top