Elections TPE : dans le commerce et les services, la CGT très largement en tête

ACCUEIL / actualité / Dossiers thématiques / Elections TPE : dans le commerce et les services, la CGT très largement en tête

Elections TPE : dans le commerce et les services, la CGT très largement en tête


La Fédération CGT du Commerce et des Services a obtenu de très bons résultats aux élections des très petites entreprise (TPE) et des salariés du particulier employeur.

Sur les 14 principales branches professionnelles*, la CGT sort largement en tête de ce scrutin, pourtant organisé dans des conditions très discutables et
défavorables à notre centrale.

Pour ces 14 grands secteurs, voici la représentativité moyenne :

  • CGT : 21,74 %
  • UNSA : 13,55 %
  • SPAMAF : 12,43 % (Syndicat professionnel des assistants maternels)
  • FO : 11,16 %
  • CFDT : 10,96 %

Un bouleversement assez considérable dans ces branches où la CFDT est la grande perdante. Peut-être la sanction de son cautionnement à la Loi Travail et autres textes régressifs.

La CGT obtient des scores particulièrement élevés dans des branches comme les hôtels-cafés-restaurants, l'emploi direct par des particuliers et les concierges et gardiens d'immeuble.

Fait marquant, FO, CFDT et CFTC ne sont désormais plus représentatifs dans la branche des Assistantes Maternelles qui compte 376 000 salarié-e-s.

La Fédération se réjouit de ce résultat qui est le fruit d’une campagne électorale sans précédent, avec 60 étapes réalisées par sa caravane CGT Info-droits partout en France et des dizaines de réunions publiques en direction de ce salariat.

En alliant proximité et connaissance des branches professionnelles, la campagne fédérale s’est avérée pertinente et elle appelle désormais à la construction d’un syndicalisme adapté et en phase avec les attentes des salariés des TPE.
La création de commissions paritaires régionales interprofessionnelles ou dédiées aux métiers de l’emploi à domicile devrait permettre, à terme, d’améliorer l’implantation syndicale dans les Très Petites Entreprises et de faire progresser le taux de participation au prochain scrutin.

* Les 14 branches mesurées
2111 CCN des salariés du particulier employeur
2395 CCN de travail des assistants maternels du particulier employeur
3127 Services à la personne entreprises
1527 CCN de l'immobilier
1539 CCN des commerces de détail de papèterie, de fournitures de bureau, de bureautique et d’informatique, et de librairie
1557 CCN du commerce des articles de sports et d'équipements de loisirs
1631 CCN de l'hôtellerie de plein air
1790 CCN des espaces de loisirs, d'attractions et culturels
1978 CCN des fleuristes, de la vente et des services des animaux familiers
1979 CCN des hôtels, cafés, restaurants
2198 CCN des entreprises de vente à distance
2216 CCN du commerce de détail et de gros à prédominance alimentaire
2596 CCN de la coiffure et des professions connexes
3013 CCN de la librairie
1043 CCN des gardiens, concierges et employés d'immeubles

Les résultats interprofessionnels

Contrairement à tous les pronostics, la CGT reste largement en tête de ce second scrutin sur la représentativité dans les Très Petites Entreprises.
CGT 25,12 %
CFDT 15,49 %
FO 13,01 %
UNSA 12,49 %
CFTC 7,44 %
CGC 3,38 %
SOLIDAIRES 3,50 %

Si le très faible taux de participation (7,35%) pénalise largement les grandes centrales traditionnelles, la progression forte de l’UNSA est à signaler, notamment dans nos secteurs du commerce et des services.
Les résultats des élections dans les Très Petites Entreprises et pour les salariés du particulier employeur vont maintenant être agrégés aux résultats des élections des entreprises de plus de 11 salariés pour déterminer la représentativité syndicale à la date du 31 mars 2017.
La Fédération a d’ores-et-déjà engagé un important travail de correction et de rectification des procès-verbaux d’élections mal renseignés, qui pourraient fausser les résultats.
Un grand merci à tous nos militants et aux structures territoriales qui n’ont pas ménagé leurs efforts pour que la CGT reste la 1ère organisation représentative.

Contact : Stéphane Fustec, secrétaire fédéral

Top